TÉLÉCHARGER SCREEN SHARING MENULET GRATUIT

Et même si on sort un peu de l’objet de l’article, je me permets de citer 2 apps que je trouve extrêmement sympas et utiles pour simplifier la vie avec le Finder: De plus, ce logiciel prend en compte le multi-écran. Enfin, BetterSnapTool gère très bien le multi-écran: Cliquer pour agrandir La bonne idée du logiciel, c’est de permettre de créer ses propres zones d’interactions, comme le montre la capture ci-dessus. Office mac migration. Je fait pareil, de mon lit ; l’iMac étant à environ 3,34 m de moi. En la glissant sur le bord supérieur de l’écran, l’utilitaire l’agrandit pour qu’elle prenne tout l’écran mais il ne s’agit pas du mode plein écran des applications à proprement parler.

Nom: screen sharing menulet
Format: Fichier D’archive
Système d’exploitation: Windows, Mac, Android, iOS
Licence: Usage Personnel Seulement
Taille: 31.68 MBytes

C’est plus « technique » mais il est gratuit et fonctionne toujours sous Yosemite. Si Yosemite n’est pas assez transparent pour vous, Deskovery II va encore plus loin! L’application ne dispose pas de mode spécial pour les configurations multi-écran. Par défaut, la grille de Divvy est de 6×6 cases. Si on veut redimensionner plus finement les fenêtres, on peut ajouter des colonnes et des rangées. Mac s store thunder bay ontario. De mêmes savez-vous comment naviguer entre deux fenêtres d’une application?

Elle est toujours au centre de l’expérience utilisateur, et ce ne sont pas les systèmes tactiles qui vont changer cela: Ce n’est pas compliqué du tout de coller un écran tactile dessus, mais est-ce que cela apporte une bonne expérience utilisateur? Au fil des ans, Apple a peaufiné l’utilisation de ces fenêtres. Yosemite n’est pas en reste puisqu’il a modifié le comportement du bouton vert. La gestion des fenêtres sous OS X est simple et efficace, mais il y a encore une marge de progression.

Pas la peine de passer à Windows pour profiter de ces fonctions sympathiques, des utilitaires les apportent sur Mac, et bien plus encore. Avant de commencer ce comparatif, il est nécessaire de rappeler que toutes les fenêtres ne sont pas identiques. La fenêtre des Préférences Système, elle, a une taille fixe.

screen sharing menulet

Les utilitaires évoqués ici ne gèrent sharng ou gèrent mal ce type de fenêtres. Là où le bât blesse vraiment, c’est que des applications n’utilisant pas des technologies standards d’OS X ne peuvent pas non plus être contrôlées correctement avec ces utilitaires.

C’est le cas de Photoshopde Steam sgaring d’autres applications multiplateformes. La fenêtre de Photoshop peut être déplacée à l’écran, mais pas redimensionnée. Par ailleurs, les logiciels qui utilisent des palettes flottantes sont gérés a minima.

Dans le cas de Pixelmatorseule la fenêtre principale celle où il y a le contenu est modifiée. Ses palettes restent immobiles. Cet avertissement étant posé, voici un petit tour d’horizon de gestionnaires de fenêtres différents pour vous aider à faire le bon choix et vous éviter de jeter votre argent Spectacle est la seule application gratuite et open source de ce comparatif. Si les autres utilitaires proposent des fonctions avancées comme nous allons le voir, Spectacle peut très bien répondre à des besoins basiques.

Le redimensionnement des fenêtres se fait en passant par le menulet ou avec des raccourcis clavier. Les principaux redimensionnements et déplacements sont présents: L’utilitaire sait même envoyer une fenêtre d’un écran à l’autre, ce que ne font pas certains de ces concurrents payants.

Spectacle est basique et s’adresse surtout à ceux qui utilisent des raccourcis clavier. Il peut servir d’initiation à ceux qui s’interrogent sur l’utilité des gestionnaire de fenêtres. Window Magnet singe la fonction Snap de Windows dont on a parlé.

En déplaçant une fenêtre au bord de l’écran, Window Magnet ajuste automatiquement sa taille pour qu’elle occupe la moitié de l’écran et qu’elle se cale sharig ce côté — une zone semi-transparente signale la position que va prendre la fenêtre quand on la screne.

De plus, on peut faire en sorte que la fenêtre n’occupe qu’un quart de l’écran en la déplaçant dans un coin. En la glissant sur le bord supérieur de l’écran, l’utilitaire l’agrandit pour qu’elle prenne tout l’écran mais il ne s’agit pas du mode plein écran des applications à proprement parler.

  TÉLÉCHARGER DOWNLOADHELPER GRATUIT POUR WINDOWS 7 64 BITS GRATUIT

Ces actions sont également réalisables via le menulet de Window Magnet et des raccourcis clavier configurables. Mais ce qui fait, selon nous, l’intérêt de l’utilitaire, ce sont bien ces déplacements de fenêtres qui deviennent très vite naturels. Il suffit juste de relâcher rapidement la fenêtre pour que Window Magnet la redimensionne sans pour autant qu’elle change de bureau. L’application ne dispose pas de mode spécial pour les configurations multi-écran.

Chaque écran est géré individuellement. BetterSnapToolc’est en quelque sorte Window Magnet avec des options supplémentaires.

Ses fonctions de base sont les mêmes: La bonne idée du logiciel, c’est de permettre de créer ses propres zones d’interactions, comme le montre la capture ci-dessus. Les zones d’interaction sont largement personnalisables taille, bordure, couleur, texte, durée de l’animation BetterSnapTool peut aussi ajouter des memulet aux boutons tricolores menluet fenêtres quand on fait un clic secondaire dessus, comme afficher le menu ou déplacer la fenêtre.

Enfin, BetterSnapTool gère très bien le multi-écran: Windows Tidy fonctionne très différemment des deux utilitaires précédents. Pour redimensionner une fenêtre, il faut la glisser sur des modèles prédéfinis qui apparaissent à l’écran quand on la déplace.

Une poignée de modèles est proposée par défaut fenêtres côte à côte, plein écran et centre et on peut créer les siens à partir d’une grille ou bien au pixel près. Il y a aussi un modèle qui sert en fait à faire une capture d’écran de la fenêtre.

Le positionnement des modèles à l’écran est réglable.

screen sharing menulet

Pour éviter qu’ils masquent des fenêtres, on peut par exemple les caler sous la barre de menus ou bien tout en bas. On peut attribuer à chacun d’entre eux un raccourci clavier. Window Tidy est plus approprié que Window Magnet pour gérer plus de trois configurations de redimensionnement et que BetterSnapTool pour activer des configurations personnalisées.

Enfin, les modèles peuvent être réservés à un écran en particulier on a ainsi des options de redimensionnement différentes selon les écrans.

Window Tidy peut aussi rapatrier la fenêtre active sur l’écran principal, mais il n’est pas capable de la déplacer sur un écran secondaire. Divvy redimensionne les fenêtres encore d’une autre manière. En cliquant sur l’icône du logiciel dans la barre des menus ou avec un raccourci clavier, on fait apparaitre une grille. Le redimensionnement se fait en fonction des cases que l’on sélectionne.

C’est simple et vraiment efficace. Pour aller encore plus vite, on peut enregistrer des tailles personnalisées qu’on lie à des raccourcis clavier. Par défaut, la grille de Divvy est de 6×6 cases. Si on veut redimensionner plus finement les fenêtres, on peut ajouter des colonnes et des rangées.

L’inverse est aussi possible, comme une grille 2×2 pour organiser quatre applications. Divvy s’accommode très bien des configurations à plusieurs écrans. Sa grille s’affiche sur tous les écrans elle est estompée sur les écrans secondaires. Si l’application active est sur l’écran A et que l’on utilise Divvy à partir de l’écran B, l’utilitaire va déplacer la fenêtre jusqu’à l’écran B et bien sûr la redimensionner selon sa sélection.

SizeUp ne propose pas d’interface spéciale pour contrôler les fenêtres, il faut passer par son menulet ou utiliser des raccourcis claviers.

SizeUp est donc moins convivial que Divvy ou Window Tinymais il n’en demeure pas moins intéressant. D’une part, il est très complet de base. Outre les traditionnels redimensionnements sur une partie spécifique de l’écran haut, bas, coins D’autre part, SizeUp est scriptable. On peut suivre les explications pour leur associer des raccourcis en passant par FastScriptsou bien intégrer les commandes à des scripts plus complexes.

Grâce à cette prise en charge des scripts, on peut gérer vraiment comme on le souhaite toutes ses fenêtres. Deskovery II surprend à la première utilisation: Heureusement, on peut désactiver cette fantaisie dans les réglages.

  TÉLÉCHARGER AFLAM ARABIA MAMNOU3A GRATUIT

Deskovery II sait sinon se montrer vraiment utile en ajoutant un petit menu au bouton vert des fenêtres.

Quand on fait un clic long sur celui-ci, plusieurs options de redimensionnement sont accessibles. Des raccourcis clavier sont par ailleurs configurés pour chacune d’entre elles. L’utilitaire, qui ne manque pas d’idées farfelues, permet aussi de rendre les fenêtres semi-transparentes et de les réduire à leur barre de titre par un double-clic, comme dans les anciens Mac OS. Enfin, Deskovery II affiche sur le côté gauche de l’écran la liste des fenêtres ouvertes quand on place le curseur au bord de l’écran.

Cette fonction n’est pas pratique sur les configurations multi-écran, où il faut viser précisément pour que la liste apparaisse. Stay est à part dans cette sélection d’utilitaires. Il ne sert pas à redimensionner les fenêtres mais à mémoriser leur emplacement.

Débuter sur Mac – Partage d’écran

De plus, ce logiciel prend en compte le multi-écran. Quand on branche un écran externe, les fenêtres sont automatiquement réparties selon la configuration qu’on a enregistrée. Alors, au bout du compte, quel gestionnaire de fenêtres choisir? Il n’y a pas une, mais plusieurs réponses en fonction de vos besoins. Pour commencer, vous pouvez essayer Spectaclebasique mais efficace à condition d’aimer les raccourcis clavier. Si vous devez gérer plus de quatre fenêtres ou que le mode de fonctionnement à la Snap ne vous emballe pas, tournez-vous vers Window Tidy ou Divvy.

Chacun à ses avantages: Le principal critère de choix pourrait être votre préférence à utiliser la souris Window Tidy ou le clavier Divvy. Ou bien utilisez de concert ces logiciels qui se révèlent complémentaires! SizeUp est le moins accueillant de tous, mais il est aussi le plus puissant. Il est surtout destiné aux utilisateurs avancés qui n’ont pas peur des multiples raccourcis clavier et qui veulent bidouiller avec des scripts. Deskovery II n’est pas inintéressant, mais ce n’est pas le plus efficace pour gérer les screeen à notre avis.

Afficher son menu nécessite de bien viser le menhlet vert et ses autres fonctions sont des gadgets. Quant à Stayc’est un complément parfait aux utilitaires suscités si vous avez besoin de restaurer en un clic la position de plusieurs fenêtres. Ce comparatif ne se veut pas exhaustif, il existe de nombreux autres gestionnaires de fenêtre. N’hésitez mennulet à faire part de votre logiciel préféré dans les commentaires s’il ne figure pas dans cet article.

Vous avez parlé de BetterSnapTool, mais pas de BetterTouchTool, qui offre toutes les fonctionnalité de BetterSnapTool, et plus encore biding des touches de claviers sur actions, pareil pour la souris. Il est fait « Magnet » et positionnement via le clavier. Et en plus il est gratuit. Bof, j’ai déactivé cette fonction car à chaque fois que je déplace une fenêtre sur le côté, cela active al fonction sans le vouloir.

‎JellyVNC dans le Mac App Store

Sur OS X, pas la peine de se rappeler d’un raccourcis clavier, on peut passer par le menu « Masquer les autres » qui est plus parlant que de secouer une fenêtre avec une souris.

Slicer est pas mal, mais plus supporté en tous cas, une petite mise à jour apportant une icône de menu retina, et une meilleure gestion du multi ecran dimensionner la fenêtre là où elle est et non la rapporter sur l’écran principal serait appréciée…. Hyperdock fait bien plus et est vraiment vraiment chouette à utiliser au quotidien.

screen sharing menulet

Author: admin